Ce jeudi 9 mars, Dimitri Belayew, géographe et expert en analyse paysagère, nous a fait l’honneur d’un exposé retraçant l’évolution de notre territoire. Le fil rouge de la conférence : le rôle joué par les activités agricoles, depuis le XIe siècle, dans la construction de nos paysages condruziens.

Durant une heure et demie, une bonne trentaine de personnes a suivi une présentation, riche en contenus et illustrations. L’exposé a levé un coin de voile sur l’analyse rétrospective et sur la manière dont l’observation des paysages actuels permet d’identifier des traces d’activités passées et peut donc aider à comprendre des choix posés par nos ancêtres.

L’on peut ainsi remonter le temps jusqu’aux activités des paysans laboureurs et comprendre en quoi les évolutions démographiques, culturelles, technologiques et économiques de notre société et du monde ont engendré des mutations dans les choix d’exploitation des terres, entre tiges et chavées. En effet, au cours du dernier millénaire, depuis le paysan traditionnel jusqu’à l’entrepreneur agricole moderne, chacun a donc posé des actes professionnels compte-tenu de son contexte socio-économique visant à chaque fois une meilleure qualité de vie pour lui, sa famille, sa communauté. Et c’est la transformation progressive des métiers du monde rural qui a occasionné des mutations paysagères profondes au fil du temps, dont des reliquats sont encore visibles aujourd’hui.

Le résultat ? Des paysages condruziens exceptionnels !

Cette conférence est complétée par trois balades “en ligne droite” (mars, juin, août) qui illustreront utilement les contenus exposés.

En septembre, une dernière conférence fera écho à ce premier exposé et à ces balades, avec un fil rouge différent qui dévoilera de manière tout aussi pertinente un autre aspect important dans l’évolution de nos sociétés, et donc de nos paysages : la mobilité et les infrastructures de transport.

Pour s’y inscrire, c’est ici !

 

Pin It on Pinterest

Share This